Les différentes mises possibles à la roulette 

Si vous voulez connaître ce qu’est un jeu de hasard, il vous suffit de jouer à la roulette. Pour espérer gagner, vous mettez vos jetons sur le tapis de jeu quand le croupier vous le dit, vous attendez que la bille s’immobilise et vous priez pour que la chance soit de votre côté. Si vous voulez remporter des gains dans ce jeu, vous devriez connaître les différentes options de mises qui sont à votre disposition. Nous avons préparé pour vous une liste des mises possibles avec les côtes correspondantes.

Les mises à la roulette

Quelles sont les mises à connaître ?

  • La mise en plein : Choisissez un seul numéro unique et précis, par exemple 3. Sur la table de jeu, déposez vos mises sur le même numéro. Si le numéro est tiré pendant le coup, le rapport de gain sera de 35 à 1.
  • La mise à cheval : Ici vous miserez sur deux numéros séparés par une ligne. Si l’un des numéros ou même les deux sont tirés, vous remporterez 17 fois votre mise, donc rapport de gain de 17 à 1.
  • La mise transversale : Vous misez sur trois numéros sur la table qui appartiennent à la même ligne. Le rapport de gain avec cette mise est de 11 à 1.
  • La mise carrée : Elle consiste à miser sur quatre numéros adjacents. Vous ne gagnerez que si au moins l’un des numéros sur lesquels vous avez parié a été tiré. Dans ce cas, le rapport de gain est de 8 à 1.
  • La mise cinq premiers : Vous placerez votre mise à l’intersection du 0, 00, et 1 et couvre jusqu’aux numéros 2 et 3. Le rapport de gain est de 6 à 1 si l’un des numéros est tiré.
  • La mise sixain ou double transversale : Elle consiste à porter son pari sur six numéros, c’est-à-dire deux lignes de la table. Dans ce cas le rapport de gain est de 5 à 1.
  • La douzaine : Vous misez sur douze numéros situées sur une des trois zones de la table, c’est-à-dire sur les 12 premiers numéros (1 à 12), sur les 12 du milieu (13 à 27) ou sur les 12 derniers (28 à 36). Vous pouvez remporter deux fois votre mise ou 2 à 1.
  • La colonne : Comme pour le pari douzaine, la table est aussi divisée en trois zones, mais cette fois dans le sens de la longueur ou colonne. Vous placerez votre mise au bas d’une zone. Le rapport de gain est également de 2 à 1.
  • La mise sur les couleurs rouge ou noire : Le pari couleur vous donne la possibilité de parier sur le rouge ou le noir. Si la bille atterrit sur la couleur de votre mise, vous récupérez votre mise et vous remportez le même montant. Donc le rapport de gain est de 1 à 1.
  • La mise sur un numéro impair ou pair : Comme pour le pari couleur, le rapport de gain est de 1 à 1.
  • Le « manque » et le « passe » : Ici, la table est divisée en deux et vous pouvez miser sur une moitié soit sur tous les numéros de 1 à 18 ou sur la moitié supérieure de la table avec tous les numéros de 19 à 36. Le rapport de gain est aussi 1 à 1.
  • La colonne à cheval : Il est aussi possible de placer votre mise à l’intersection de deux colonnes, c’est-à-dire que vous pariez sur 24 numéros. En conséquence, le rapport de gain est de demi-fois votre mise.

Mises intérieures ou mises extérieures ?

Même si les mises intérieures peuvent vous rapporter plus, il ne faut les utiliser qu’avec parcimonie, car les probabilités de les avoir sont moins élevées. Ces mises sont : le numéro plein, la mise à cheval, la transversale pleine, le carré, le sixain.

Les mises extérieures couvrent des groupes de numéros. On dit extérieur, car vous placez vos mises à l’extérieur de la case des numéros. Ces mises peuvent être : le manque, le passe, le rouge, le noir, le pair, l’impair, la douzaine et la colonne. Les mises extérieures rapportent moins que les intérieures. Néanmoins, vous aurez plus de chance de gagner. Si vous voulez jouer la sécurité et gagner à coup sûr, préférez ce type de mise.